Tactiques,technique,entraînements, programmes,analyse de matches,théories-news foot- photos-vidéos,archives,historiques...

Remédier à l'inefficacité des systèmes dits" offensifs"

Remédier à l’inefficacité des systèmes dits offensifs.

 

Si le football n’arrive pas à une vraie évolution quant à l’efficacité des tactiques offensives qui ne doit que contribuer davantage au développement et à l’enrichissement des autres paramètres (partenariat, sponsoring, et autres apports pragmatiques...) liés à ce sport considéré actuellement comme le premier sport mondial, c’est parce que rares parmi les "grands spécialistes" qui osent défier toutes ces recettes tactiques rigides stéréotypées , calcifiées dans nos esprits et qu’on ne cesse de ruminer comme s’il s’agissait de commandements sacrés.

 

Le premier défi qui s’impose est de filtrer ces recettes archaïques stériles -- les résultats en témoignent inexorablement l’inefficacité -- en essayant par exemple, de dégager seules les bonnes combinaisons et les plus belles séquences de jeu efficaces, pour en déduire ensuite une nouvelle vision, une nouvelle théorie, une nouvelle conception, un autre type d'animation et d’orientation du jeu au lieu de continuer à calquer sur l’acquis qui ne promet aucun progrès à ce niveau.

 

En l’absence de vrais talents ou de grands joueurs doués, il y a certainement d’autres manières plus efficaces et plus esthétiques d’exploiter ces systèmes offensifs que d’ailleurs quelques coachs frôlent parfois mais qu’ils n’osent pas concevoir et adopter comme «nouvelle tactique» - ( Revoir les quelques matches de la 1ère décennie du XXIème siècle : L’Argentine de Bersa ; Galatasaray de Fatih Terim ; Valence de l’argentin Cooper avec Mendietta ; Le Sénégal 2002 de Mitsiu; l’Allemagne de 2002 ; Ceska de Moscou 2004-05 ; Chelsea de Mourinho ; la Roumanie, la Suisse dans les éliminatoires et le monial 2006 ; et quelques matches Boca Joniors , du Baça de Riijkaard avec Ronaldino dans le couloir gauche seulement ; et rarement Arsenal 2005-2006…)

 

Le football comme d’autres domaines doit chercher la qualité qui ne s’acquiert que par la compétence, sachant que celle-ci ne pouvant s’acquérir que par le savoir et la méthodologie.

 

Le football ne souffre donc pas uniquement de la mauvaise gestion administrative et financière, mais il souffre encore plus de l'absence de vrais cadres spécialisés et compétents, de vrais pédagogues de la balle ronde, de théoriciens qui voient dans ce sport un domaine de créativité et d’esprit où doivent intervenir les méthodes d’analyse cognitive et structuraliste.

 

Or combien sont-ils dans le monde, ces vrais cadres ainsi formés, dotés de ces aptitudes, armés de ces connaissances et capables de rénover à l’instar des grands maîtres du football d’hier ?

 

Le football dans les pays du tiers-monde.
Et que dire de la plupart de ces pays où ni la gestion administrative, ni celle technique n’augurent ni progrès ni amélioration ?
Et qu’en est-il du point de vue tactique ?

 

Pour aspirer à une évolution dans ce domaine, des recyclages s'avèrent urgents dans ces pays de façon à défaire la plupart des cadres et des média spécialisés de cette conception et de ces recettes technico tactiques archaïques et rigides qu'ils ne cessent de réitérer depuis X temps, à un public innocent et démuni qui ne peut que consommer et idéaliser naïvement tout ce qu'on lui présente.

 

Le football moderne n'est pas uniquement la technique individuelle (contrôle, dribble anarchique...), ou condition physique, comme laissent croire les média ou les commentaires lors des matchs, mais il est surtout une culture tactique qu'il faut essayer d'apprendre aux jeunes très tôt, parallèlement avec la technique. Le problème est ainsi au niveau de la conception méthodologique, donc au niveau des cadres et de l’encadrement ...
Le problème de la méthodologie.

 

Le problème du football n’est pas l’unique dans ces pays, mais c'est aussi celui de beaucoup d’autres disciplines : sportives, scientifiques, éducatives (langues, maths, physique ...) arts, politique,...ça ne doit aucunement surprendre.

 

On apprend aux jeunes enfants les choses d'une manière isolée du reste de l'entité de la discipline enseignée, sans tenir compte de l’importance de la complémentarité et l’interdisciplinarité entre les autres aspects et éléments relatifs à celle-ci, donc sans essayer de les familiariser en même temps, avec tout ce qu'ils vont rencontrer à l’avenir dans une matière donnée. Donc, le jeune aura évolué dans un vide méthodologique où il n’aura maîtrisé ni des compétences de base ni des notions organisées et bien conçues…

 

En football : il faut donner toutes les notions relatives à sa pratique dans l'avenir, pour que le jeune acquière les compétences fondamentales du football dès son bas âge et puisse par conséquent se procurer parallèlement une culture mixte.

 

Combien de jeunes talents sont-ils victimes de ces maladresses méthodologiques et du manque d’un programme adapté aux besoins du football et des tactiques modernes?

 

Si le football total est le seul type apprécié devenu une école préférée de nos jours,

 

n      Pourquoi continuer donc à inculquer à nos jeunes

 

les mêmes notions et conceptions dépassées qui constituent un vrai handicap quant à leur adaptation avec ce type de jeu ?

 

n      Et pourquoi ne pas les familiariser dès le départ

 

avec les nouvelles  structures et caractéristiques fondamentales qui les préparent à mieux réussir dans leur carrière footballistique ?

 

 

Comment veut-on donc qu’un jeune puisse se forger une conception, une méthodologie donc une personnalité qui fait de lui un élément capable de communiquer avec n'importe qui, et de vite assimiler...?

 

Voilà ce qui rend très difficile pour ces jeunes démunis, d’un savoir mutilé, la communication technique, la compréhension avec des entraîneurs étrangers et la bonne assimilation de la tactique qui reste pour eux et durant toute leur vie, un domaine énigmatique et difficilement accessible…

 

Ainsi - outre  le manque d’infrastructures et l’état défectueux des moyens logistiques les plus rudimen-

 

taires – c’est l’absence de vrais encadreurs, de vrais pédagogues de la discipline compétents, bien informés, aptes pour la préformation et la formation des jeunes talents et capables de faire la bonne lecture de jeu et les choix tactiques adéquats, qui reste le principal handicap face à l'évolution du niveau technico tactique du football dans ces pays.

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site