Tactiques,technique,entraînements, programmes,analyse de matches,théories-news foot- photos-vidéos,archives,historiques...

Le mystère des grands meneurs de jeu.

Le mystère des grands  meneurs de jeu.A la simple lecture du jeu d’un grand nombre de meneurs de jeu célèbres (en général, des milieux offensifs) –- tels que Pélé, Cruyff, Platini,Hagi( roumain), Zidane, Ortéga, Nedved, Ronaldinho, Scools, Gérard, Lampard, Kaka, Riquelme… (ou de pures ailiers tels que Garrinhcha,Gento,Eusébio,Jaïrzinho, Blokhine, ou autres - on remarque du point de vue tactique :-- qu'ils jouent généralement un peu en retrait dans l'axe de façon à attirer les milieux chargés de leur surveillance loin de leur place idéale. Ce position- nement entraîne insidieusement la libération des espaces entre eux et les défenseurs axiaux qui se chargent des avant de pointe: lesquels espaces sont facilement exploités par les récupérateurs et même les milieux défensifs partenaires de génies … -- Ou le plus souvent, ces grands génies préfèrent concentrer le jeu dans une bande latérale rétrécie où l’on coulisse un peu pour attirer le milieu défensif et même la défense axiale tout en fixant le latéral, et ce, de façon à créer des espaces libres dans l’axe et dans l’autre couloir où leurs partenaires -- ( en appui ou même en soutien faisant appel de derrière) -- reçoivent des balles avec une aisance qui leur permettra de continuer la manœuvre à leur guise pour exploiter toutes ces situations stratégiques avantageuses. Je vous recommande de voir ou revoir les matchs : Brésil 1970 (Pelé), Hollande - années 70 (Cruyff ) ;Brésil 82-86—(Socratès et Zico) ; A.C. Milan et Hollande avec Gullit et Van Basten; France 98, 2000 (Zidane ); Haggi avec le Réal d Madrid et Galatasaray champion UFA-2000); ( Argentine : éliminatoires 2002- avec Ortega) ; Real de Madrid –2003-04 ; 04—05 --Zidane- ; Mondial 2006 : Zidane ( bien que la France s’est distinguée par un jeu plus collectif dans ses derniers matches ;et Riquelme et Ballack qui se sont distingués encore une autre fois par cette attitude .
Et remarquez que l'équipe de France ou le Réal de Madrid ne font plus rien de bon sans Zidane!)....
Quant au F.C. Barcelone,il ne commença à réaliser les bonnes performances que lorsque Ronaldinho commença à jouer dans le couloir gauche pour les mêmes objectifs : quelques matches de Ronaldinho, Déco et Samuel Eto'o- en 2004-2005 et presque régulièrement de 2005—2006 à nos jours  ( Voir message adressé par Mr RIFKI Mohamed en Avril 2005) à RIIJKAAD via le site Ronaldiweb-ronaldinho ).Ainsi cette attitude constitue à elle seule, une tactique en soi. C’est cette manière de jouer qui permet aux autres partenaires, c’est-à-dire à toute l’équipe, de mieux évoluer : plusieurs solutions et le jeu par conséquent, est très plaisant.C’est pourquoi ces généreux maîtres à jouer ne marquent pas souvent au profit d’autres joueurs choisis pour la finition : -- en général des centre-avant : Tostao,Ruch,Caréca,Sanchez,Batistuta,  Zamorano, San Anderson, Crespo, Clinnsman,Morientès...-- ou des ailiers:Gento;Jairzinho; Figo,Jiuly,Gigges, Joe Cole ou Duff) ou des latéraux ( Culman; Jarni ; Robero Carlos dont les qualités ne sont malheureusement pas bien exploitées à ce niveau; -- ou des milieux récupérateurs tels que Gerson; Boby Moor;Pirri(Real d. Madrid) ;Mendietta (Valence);Scools et Roy Keane(MU);Bakiri( Iran);Zé Roberto( Brésil et B. Munich);Beckham (Réal); M. Essien(Chelsea); Juninho(Lyon); Xavi et Déco ( Barça)...Et voilà pourquoi on continue à croire en des meneurs de jeu qui sont derrière l’efficacité des tactiques offensives au grand bonheur d’un grand nombre d’entraîneurs, et du public naturellement !A remarquer que pour des vedettes du calibre de Zidane, Ronaldinho, Ortéga, il faut une tactique très simple où les rôles sont très bien précis : comme à MU, au Réal de Madrid, au FC de Barcelone (ces dernières années), l’Argentine, le Brésil dont le jeu quoique collectif, se distingue par des individualités qui ont une influence prépondérante sur le type d’animation et le spectacle. Débat :
Réaction de Mr Jacky Buensoz , entraîneur , directeur technique suisse et webmaster et fondateur du site « entraineurdefoot.ch » : 
         
A ton avis, peut-on former des talents ou cela est-il inné chez ses grands joueurs ? Réponse - Rifki ( modérateur –site « entraineurdefoot.ch- rubrique :  « Analyse technico tactique »
          En général, le talent, d'ailleurs comme dans tout domaine de créativité( arts...), est inné mais il doit être découvert pour être aiguisé techniquement et théoriquement. On ne trouve pas de difficultés dans sa formation, car il possède des facultés qui apparaissent d'ailleurs dès le bas âge avec les jeunes dans le quartier.
Toutefois, avec les systèmes modernes( football total où tout le monde participe, à une ou deux touches de balle, ce rôle devient en quelque sorte artificiel, c-à-d qu'on peut façonner le joueur pourvu que le rôle soit bien conçu -- ( mais pas n'importe qui!) --
C'est pourquoi je commence à écrire, pour inciter à plus d'efforts dans ce sens. Nous, pendant notre jeunesse, on avait des entraîneurs pas très instruits, mais sur le plan du métier, ils savaient beaucoup de choses concernant les rôles qui jusqu'à présent n'ont pas changé et ne peuvent être changés. et c'est à partir de ces bases qu'il faut partir pour pouvoir donner par la suite.
Zidane par exemple, il a été découvert par un monsieur qui lui apprit à se déplacer sur le terrain et beaucoup de choses qui l'ont aidé à créer ...
L'esprit humain bien orienté au départ est capable de créer et de rénover. C’est pourquoi j’incite à l’apprentissage depuis le bas âge, des notions technico tactiques théoriques et pratiques de base dans leur contexte stratégique en tenant compte de leur complémentarité avec toutes situations similaires ou potentielles suite au 1er mouvement ( enchaînements harmonie, logique , stratégie de base selon les postes et les rôles: ce qu’on appelle en éducation « principes des compétences » dès le bas âge…  
Quant à la condition physique, elle est d'ailleurs nécessaire pour tous les postes, sans elle, tout est caduc.
En tant que pédagogue et éducateur, je tiens toujours compte des facultés naturelles de l'individu, je n'impose qu'à ceux qui n'ont rien.
Et c'était en football, la philosophie des brésiliens et presque de tous les entraîneurs d'antan : laisser les enfants évoluer sur le terrain (Ben Barek (la perle noire marocaine des années 40--50, Garrinhcha, Pélé, Maradonna et tous les génies créateurs donnent cette impression d'avoir appris à jouer sans contrainte)
Les contraintes théoriques ou règles sont nécessaires pour les joueurs à vocation défensive.
------------------
Réaction de Mr Jacky Buensoz :          « En tant qu'entraîneur j'attache aussi beaucoup d'importance à la responsabilisation. J'essaie de faire comprendre aux jeunes que ce sont eux les seuls qui détiennent les cartes, ce n'est ni moi, ni leurs parents ni qui que ce soit d'autre. C'est eux qui vont se mettre les barrières ou non. J'estime que ces règles là sont les plus importantes car peu importe la suite de leur carrière de footballeur, cela leur servira dans leur vie de tous les jours, et pour moi, c'est cela le vrai rôle de l'entraîneur "éducateur", apporter des choses aux enfants qui leur permettront de se débrouiller mieux dans leur vie future, essayer de leur faire comprendre certaines règles simples qui régissent la vie de tous les jours. »
Réaction de Mr Gregory (entraîneur –club : GRANDSON - Genève)
         « Pour cela, il faut que certains comprennent que les enfants ne sont pas des robots qui doivent appliquer à la lettre les consignes tactiques et techniques. Il faut laisser la possibilité aux jeunes de tenter des choses, à l'entraînement et en match. Et avoir un discours positif.
Je préfère largement dire à un joueur: "Tu as essayé, mais la prochaine fois, regarde si tu n’avais pas mieux à faire" plutôt que de lui dire "Tu es trop nul! Tu n’avais aucune chance de réussir et tu as fait une connerie!"
La première phrase peut réconforter un peu le junior, mais la deuxième ne ferait que l'enfoncer, d'autant plus que les jeunes ne sont pas stupides, ils savent s’ils ont fait une bêtise… »
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site