Tactiques,technique,entraînements, programmes,analyse de matches,théories-news foot- photos-vidéos,archives,historiques...

Formation et innovation tactique.

Formation et innovation tactique

 Problèmes technico tactiques du football actuel :

      Le football d’aujourd’hui devenu ennuyeux, laid, dépourvu de tout spectacle, est basé plus sur la peur de perdre, plus sur le souci de l’enjeu que sur la volonté de mieux jouer pour marquer des buts en vue de satisfaire et régaler un public et des passionnés avides des beaux gestes techniques et du beau spectacle d’antan.

      En effet, cette méfiance qui hante la plupart des coachs dans ces dernières  décennie, notamment au niveau du football professionnel, serait relativement justifiée par la valeur des enjeux. Aussi une autre raison d’ordre technico tactique doit-elle être logiquement évoquée : « La priorité à l’organisation défensive » en l’absence de solutions offensives efficaces et de talents de taille  qui pourraient faire la différence à tout moment et qui permettraient les fantaisies footballistiques d’antan. La défaite du Brésil  qui a joué avec un milieu composé de joueurs à vocation purement offensive en quart de finale du mondial 2006 devant la France, donne bien raison à cette thèse.

     Pour remédier à cette situation, il faudrait trouver des solutions dignes de rendre au football son charme et son efficacité perdus en tant que jeu spectaculaire qui faisait la joie et le bonheur du public. Comme dans presque tous les jeux collectifs, quand on arrive toujours à une impasse, la recherche d’autres solutions plus efficaces s’avère alors nécessaire, mais des solutions réfléchies, raisonnées, bien calculées qui font du jeu en tant que simple jeu, un domaine où convergent l’esprit critique, l’imagination et la créativité. L’histoire reconnaît le mérite de certaines maîtres et figures emblématiques qui, par leur talent, leurs théories ou leurs apports techniques, ont généré pas mal de tactiques à travers les différentes générations. Or pour avoir maintenant cette aptitude à créer, à innover ou à rénover, il faudrait , outre l’expérience acquise à partir de la pratique sur le terrain , un esprit critique et bien instruit, doté de vastes connaissances et d’une culture technico tactique précoce. Ainsi, pour avoir ce type de compétences, l’on devrait y être initié depuis le bas âge, et pour ce, il faudra comme dans tout enseignement, confier les jeunes à des éducateurs expérimentés,donc à des experts en la matière,  et non plus à des débutants… Car c’est à cet âge là qu’il faut semer les premières graines de la créativité et de la sagesse, implanter les premiers jalons de l’érudition, armer l’esprit des différents outils et procédés durant son évolution, donc des différentes  compétences qui feront d’eux les joueurs et les cadres compétents à tous les niveaux. 

       Ainsi pourrait-on avoir des autodidactes dotés d’une certaine vision, d’une certaine philosophie et de grandes compétences, donc des joueurs et éducateurs bien armés pour l’avenir, aptes à rénover, à créer et à trouver les solutions adéquates à toutes les situations, et de là, à contribuer à une évolution technico tactique permanente du football.

Diplômes et problèmes de la formation :

     Cela nous amène à parler aussi de ce problème que posent les diplômes devant un grand nombre de personnes sans diplômes,  mais capables de mieux donner, de mieux éduquer et de mieux former que certains diplômés. Là, il ne s’agirait absolument pas de dire qu’il faudrait confier cette mission d’encadrement à n’importe qui, mais cela signifierait tout simplement qu’on pourrait aussi confier la formation technico tactique aux anciens joueurs instruits et expérimentés au lieu de les exclure de cette mission par un règlement un peu préjudiciable à leur égard, même s’ils ne possèdent aucun diplôme (lisez sur l’enfance de Pélé, de Maradonna, de Zidane… et d’autres stars).

A cet égard, l’on devrait adopter la philosophie du Canada et des USA quant à l’exploitation des différentes potentialités étrangères qui, sans diplômes et rien qu’avec leurs potentialités naturelles, c’est-à-dire, leur don, leur talent ou leur expérience, font des miracles dans tous les domaines de la recherche scientifique, technologique, médicale, artistique, sportive, bref dans tous les domaines de la création... C’est un cas à imiter quant au choix des cadres chargés de l’initiation technico tactique et de la formation des jeunes footballeurs surtout que la plupart des jeunes dans le monde préfèrent devenir des champions de football. Il ne faut donc pas continuer à risquer l’avenir de ces jeunes sous prétexte qu’ils sont confiés à des « diplômés » .On n’a qu’à comparer le niveau technique des différentes générations de footballeurs et de théoriciens : ce sont celles des années 60-70 jusqu’aux années 80 qui ont beaucoup donné au football et sur tous les plans.

Il s’agit donc là, d’une des solutions fonda- mentales si l’on veut vraiment hausser le niveau technique du football et de là même, contribuer à l’évolution tactique à travers de jeunes cadres dotés des différentes compétences qui feront d’eux les tacticiens et les théoriciens de l’avenir.

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site