Tactiques,technique,entraînements, programmes,analyse de matches,théories-news foot- photos-vidéos,archives,historiques...

Eléments d'analyses pour l'entraînement au jeu offensif

 Eléments d'analyses pour l'entraînement au jeu offensif
--------------------------------------------
Le choix du type d’attaque repose sur 2 éventualités extrêmes qui peuvent se présenter :

* Bloc équipe adverse équilibré, regroupé dans son camp
ou
* Equipe adverse jouant haut en laissant des espaces entre ses ligne
ou en déséquilibre dû à de mauvais placements
ou commettant une erreur (mauvaise passe, dribble contré ..)

L’équipe qui entre en possession du ballon va en fonction de cette situation mener :

* Une attaque placée par une montée assurée du ballon, puis à l’approche du but créer des actions de pénétration ou de contournement du bloc équipe adverse pour se mettre en position de tir
* Attaque rapide, en contre , à base de passes longues ou courtes pour exploiter immédiatement le déséquilibre adverse.

L’équipe en possession du ballon doit donc jouer en ayant integré ces 2 intentions :
* Conserver le ballon pour avoir la maîtrise du jeu.
* Profiter de toute situation de « contre ».

Ceci démontre l’importance de la phase de transition .

Le temps de latence qui suit la perte du ballon jusqu’au replacement défensif est un temps précieux pour l’équipe qui récupère le ballon et qui va déclencher le contre : Le temps c’est de l’espace
D’où l’importance de la concentration, de la rapidité d’adaptation et des choix tactiques tant sur le plan offensif que défensif.

Les différentes organisations de jeu

L’expression de l’équipe se réfère à une organisation de jeu (système).
Avec l’avènement d’organisations de type 4-4-2, 3-5-2 ou 4-5-1 se posent plus qu’avant les problèmes de structuration d’équipe, de distribution des postes et des rôles ainsi que des stratégies à mettre en place.

Ces structures évolutives en 3-5-2 se transformant en 5-3-2 en fonction du jeu, permettent une variété d’expression tant sur le plan défensif qu’offensif et nécessitent une grande adaptabilité de la part des joueurs. le jeu n’en est que plus attrayant .

Le jeu offensif aux différents postes :

Les gardiens sont devenus des libéros s’intégrant le plus souvent dans des systèmes à dominante zonale.

Les défenseurs centraux qui sont souvent dans des systèmes en « zone » présentent des qualités athlétiques et techniques certaines et une morphologie adaptée (grandes tailles) au jeu offensif aérien.

Les défenseurs latéraux occupent les postes les plus évolutifs. ils doivent maîtriser les techniques de situations de défense, de milieu et d’attaque pour couvrir leur zone, allant parfois jusqu’à la finition.

Les milieux sont à vocation plus ou moins offensive, dans une position axiale ou excentrée. L’occupation des côtés, en lien avec les défenseurs latéraux est devenue une priorité du fait des espaces créés par le passage généralisé de 3 à 2 attaquants (occupation moins rationnelle de l’espace de jeu offensif par les attaquants).

Les attaquants lorsqu’ils sont 2, se répartissent les rôles , l’un plutôt puissant et bon joueur de tête en fixation dans l’axe,crée des espaces, l’autres plus mobile utilisant ces espaces.
Lorsqu’un seul attaquant est choisi il peut en fonction de ses qualités jouer l’un des 2 rôles explicités ci-avant.

Coordination, équilibre dans l’animation

L’animation offensive associe attaquants, milieux et défenseurs latéraux dans une logique de jeu commune.
A 2 attaquants, la complémentarité s’impose avec les joueurs venant de derrière, principalement dans les zones excentrées avec l’animation permanente des couloirs.
A cela s’ajoute la part (quelquefois prépondérante) de l’action individuelle dans les 30 derniers mètres, comme point d’orgue de l’action collective.

(référence: entraîneurdefoot.com)
DEBAT:

RIFKI - Modérateur ( forum  = zonefoot.net


1°)--Certes, c'est cette théorie que l'on voit appliquée presque par tous les entraîneurs. Elle est conçue la plus rationnelle actuellement.
Cependant:
2°)-- Ne voyez-vous pas avec moi, que certains détails doivent être bannis ?
Si oui, dites pourquoi.

Nico Lecoutre ( entraîneur en France)

Localisation: Paris

Salut Rifki ...

Je veux bien être d'accord avec toi que certains détails doivent être bannis.
Je donne un avis sur ce que j'ai pû lire ... De toute façon on n'apprend pas grand chose de nouveau !!!
S'il y a récupération basse du ballon, on procède par attaque placée. En cas de récupération haute, recherche de l'attaque rapide. Là où je suis d'accord avec ce qui est dit, c'est que le latéral devient de plus en plus l'homme à tout faire avec une maîtrise des techniques défensives, une bonne technique individuelle pour construire le jeu et un sens de la finition au dessus de la moyenne ... Tout cela allié à une bonne capacité aérobie !! Cela fait beaucoup pour un seul joueur mais le latéral est de plus en plus le joueur clé d'une équipe (cf Malouda, Park Ji Sung, Roberto Carlos, Xavi ...)

Là où je suis un peu moins d'accord, c'est sur la "répartition" des rôles dévolues aux attaquants ... Je parlerais plutôt de complémentarité !!! S'il faut un attaquant capable de joueur dos au but et créer des espaces (Carew,Makaay, Vieri, Drogba, Henry...), je ne suis pas persuadé que le second attaquant soit le seul à pouvoir profiter des espaces... Je privilégie plutôt une recherche de l'espace par un latéral ou un milieu de terrain. Car si le second attaquant profite de l'espace, il se coupe automatiquement du soutien et se retrouve donc esseulé. Par contre, avec l'implication d'un latéral ou d'un milieu de terrain, les solutions à la réception d'un centre seront plus nombreuses et avec plusieurs possibilités (premier poteau, second poteau, centre en retrait ...), ou si le tir est repoussé ou contré, un joueur peut être présent pour reprendre ou contrôler. Cela permet enfin de faire remonter le bloc-équipe dans la moitié de terrain adverse, chose qui n'est pas aussi mécanique si les attaquants sont chargés à eux seuls de l'animation offensive et de la finition. Tous les éducateurs reconnaissent que les joueurs deviennentfacilement "spectateurs" dès lors qu'ils se trouvent loin de l'action offensive.

Salut Nico Lecoutre et bon retour des vacances.

1°)-- Tu sais que dans ce forum, on s'adresse plus particulièrement aux entraineurs et aux joueurs qui désirent apprendre ou améliorer leur connaissances tactiques. De ce fait , pour des sujets pareils , je préfère les questions ouvertes pour permettre de mieux tester et mieux découvrir que d'aider. Par exemple, dans le sujet en question , il n'y a pas bp de choses à relever, et je n'ai pas voulu tout dire en ajoutant mes remarques....Et la raison de plus est que tu as relevé la seule remarque que je visais ds ma question.
2°) -- Je suis très ravi de remarquer que tu parles de cette complémentarité et de la montée du bloc équipe -- comme je le préconisais moi-même dans les vieux débats... Donc, d'accord avec toi sur cette fine remarque qui à elle seule, ferait toute l'efficacité de ces systèmes, comme je le disais ds le topic " description de ma tactique"".
La raison qui m'a poussé à poser cette question , c'était pour inciter à combler cette lacune existant dans ce type de cours encore dispensé dans les centres de formation.
_________________
RIFKI.

Posté le: Mer Août 10, 2005 6:50 

 
On est d'accord donc !!! En tout cas ton implication dans ce forum est grandissante et cela l'anime d'une façon remarquable !!

A bientôt pour un futur débat ... De nouveaux sujets ...
Discuter football avec toi est un plaisir.

Nico

 

 ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

L’ANIMATION EN VERTICALE  

 

                                        

                                               A DOMINANTE LATERALE.  

 

Remarque importante: 

 

Cette appellation comme nom d'une nouvelle tactique est

 

utilisée pour la 1ère fois en théorie de football par Mr RIFKI

 

Mohamed – professeur chercheur en tactiques - Maroc.

 

                     -------------------------------

 

Remarquez que dans n'importe quel système à dominante offensive, l'animation et l'orientation du jeu en verticale à dominante latérale restent l'arme la plus simple et la plus efficace pour vite envahir le camp adverse et surprendre l’adversaire qui reste éparpillé sur la largeur du terrain. Ainsi de véritables opportunités de but sont créées:(Cf:Valence de Cooper; Leverkusen et l'Allemagne mondial-2002; CSKA de Moscou 2005 ; L’Italie – mondial 2006 ; l’Iraq 2007 Asian Cup) – sans parler des différents autres avantages à votre profit devant l'impact négatif que cela peut avoir sur l'adversaire tant sur le plan physique, psychologique que moral.

      On n'a plus besoin alors d'expliquer comment il faut continuer si tous ces objectifs auront été atteints au cours d’un match !

Quant au jeu dans l'axe, on verra facilement sa nécessité lorsque l'adversaire se préoccupe plus des côtés, laissant ainsi des espaces au milieu : ce sont des choses qui vont sauter aux yeux et que n'importe quel joueur prendra alors cette initiative de renverser le jeu d’une manière opportune, surtout en voyant l'adversaire dérouté.

Après, tout devient facile:Retour au jeu habituel (conservation du ballon, changement des ailes,…)  et l'on peut assister à toutes les fantaisies techniques (dribbling, feintes et tout geste technique) tant convoitées par les techniciens eux-mêmes et par un public avide du beau spectacle.

J'espère que vous la comprendrez mieux pour tenir compte au niveau de l’animation de vos systèmes tactiques, de certains détails très importants qui paraissent tellement simplistes qu'on les néglige ou les méconnaît....
Et les jours à venir vont montrer qu'il s'agit vraiment d'une tactique qui apporte beaucoup de solutions que j’ai d’ailleurs essayé d'énumérer dans mon étude «Animation idéale des systèmes dits «offensifs».

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

4 votes. Moyenne 3.00 sur 5.

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site